Les timbres EX Libris d'hier à aujourd'hui.

Ex libris est une expression latine qui peut être traduite par « des livres », ce qui indique généralement une marque utilisée pour prouver la propriété d'un livre. L'histoire des ex libris est aussi ancienne que les livres, déjà dans les manuscrits médiévaux il est possible de trouver des écrits attestant l'identité du propriétaire ou des avertissements à ceux qui n'ont pas rendu les livres empruntés.

Au XVe siècle avec l'invention de l'imprimerie à caractères mobiles, l'ex libris devient un feuillet illustré réalisé selon la personnalité du client. L'ex libris, en effet, manifestait une attitude possessive et vaine du propriétaire envers le livre, portant souvent des devises ou des armoiries familiales. D'abord répandue en Allemagne, elle est apparue en Italie au XVIe siècle. Initialement, ils ne se répandaient que dans les monastères ou parmi les familles nobles patriciennes qui marquaient les livres de leurs bibliothèques, également appelées ex-bibliotheca. Au XVIIIe, l'usage se généralise, enfin au XXe siècle il se répand comme un véritable art.

Les techniques et les sujets reflètent le goût personnel de l'auteur : il s'agit souvent de dessins monochromes pouvant servir de tampon ou de gravure. Parmi les thèmes les plus courants on retrouve les livres et les animaux en particulier le chouette; souvent en plus du nom de l'auteur, nous trouvons également des devises. Parfois ils sont basés sur des jeux de mots liés au nom et/ou au prénom de l'auteur, mais parfois ils sont liés à ses passions ou à son métier.

L'ex libris représente un symbole unique qui permet de distinguer l'auteur et une condition nécessaire pour tous les amoureux du livre.


Tu pourrais aussi aimer

Voir toutes
Example blog post
Example blog post
Example blog post